L’axe Interactions Fondamentales couvre la physique des interactions fondamentales entre constituants élémentaires de la matière se manifestant dans les expériences terrestres (collisionneurs des particules, détecteurs de la matière noire, mesures de précision) ainsi que dans les phénomènes astrophysiques extrêmes (univers primordial, trous noirs). La compréhension actuelle, fondée sur le Modèle Standard des interactions électrofaibles et fortes, et sur la Relativité Générale d’Einstein, est incomplète car elle n’explique ni la nature de la matière et de l’énergie noire (96% de l’énergie totale de l’univers) ni la masse des neutrinos. De plus, la théorie d’Einstein n’est pas compatible avec les lois de la mécanique quantique qui régissent le reste de la physique microscopique. L’objectif est de faire avancer la connaissance des lois fondamentales de la nature aux plus courtes distances et de réconcilier la mécanique quantique avec la gravité.

L’axe Interactions fondamentales est composé d’une seule équipe :
Champs, gravitation et cordes.

  • Le séminaire de l’axe Interactions fondamentales “Les rencontres théoriciennes”, les mercredis matin de 10h00 à 13h00, toutes les deux semaines.
  • Les anciens membres de l’axe d’Interactions fondamentales (Alumni) [à compléter].
  • Les thèses en cours ou soutenues par les doctorants de l’axe d’Interactions fondamentales [à compléter].