Christophe Voisin est professeur de l’Université de Paris, membre honoraire de l’IUF;  il effectue ses recherches au laboratoire de Physique de l’École Normale Supérieure. Son domaine d’expertise concerne les propriétés optiques et électroniques des nano-structures. Plus précisément, ses contributions récentes concernent :

  • La photonique quantique à l’aide de nano-structures carbonées (nanotubes, boîtes quantiques de graphène)
  • La spectroscopie femtoseconde des états électroniques et vibrationnels de nano-structures hybrides (organiques/inorganiques) et métalliques
  • L’étude des échanges d’énergie entre un gaz d’électrons de Dirac hors équilibre et un substrat hyperbolique par spectroscopie (électronique et optique) des fluctuations thermiques dans un transistor à canal de graphène.

Il enseigne la physique à tous les niveaux entre la licence et le M2 dans le cadre des cursus de l’Université de Paris et de la Formation Inter-Universitaire de Physique pilotée par l’ENS.

Depuis 2017, il est par ailleurs directeur du réseau national de recherche “Graphene and co” (GDR 3217 du CNRS) consacré aux matériaux 2D de la famille du graphene et de leurs dérivés.

Contact

L288
0144323845
L065
0144322556
GH013
 
GH014
0144323842

LPENS
Laboratoire de physique
de l’Ecole normale supérieure
24 rue Lhomond 75005 PARIS

Publications

Quelques publications récentes :
  • C. Raynaud et al., “Superlocalization of excitons in carbon nanotubes at cryogenic temperature”, Nano Letters 19, 7210 (2019)
  • X. We et al., “Carbon nanotubes as emerging quantum-light sources”, Nature Materials 17, 663 (2018)
  • W. Yang et al., “A graphene Zener-Klein transistor cooled by an hyperbolic substrate”, Nature Nanotechnology 13, 47 (2018)
  • S. Zhao et al., “Single photon emission from graphene quantum dots at room temperature”, Nature Communications 9, 3470 (2018)
  • A. Jeantet et al., “Widely tunable single photon source from a carbon nanotube in the Purcell regime”, Phys. Rev. Lett. 116, 247402 (2016)

Liste complète des publications

Curriculum Vitae

Situation actuelle
  • Professeur à l’Université de Paris
  • Directeur du GDR 3217 “Graphene and co”
  • Responsable de l’équipe “Nano-optique” du LPENS
Études et postes antérieurs
  • 1993-1998 : Ecole Normale Supérieure de Cachan et Université de Paris Sud
  • 1996 : Agrégation de physique option physique
  • 1998-2000 : Doctorat de physique (Labo d’Optique Quantique, Ecole Polytechnique, Université Paris Sud), Dir. thèse  : Fabrice Vallée.
  • 2001: post-doctorat au laboratoire de physique de la matière condensée, ENS, Paris
  • 2001-2011 : Maître de conférences de l’ENS, affecté au Laboratoire Pierre Aigrain.
    • 2001-2006: directeur adjoint du centre inter-universitaire de préparation à l’agrégation de physique (ENS, P6, P7, P11, Montrouge)
    • 2007-2009 : responsable de la licence de physique (ENS)
  • 2006-2007 : Visiting scientist à Columbia University (New York, USA), équipe de T. Heinz.
  • 2009 : HDR à l’Université Pierre et Marie Curie
  • 2011- : Professeur à l’Université Paris Diderot devenue Université de Paris

 

Télécharger le CV complet :

Intérêts de recherche

Une présentation détaillée de mes activités de recherche est disponible sur la page web de l’équipe Nano-optique. Consulter en particulier les sections “Nanotubes de carbone” et “Hétérostructures de van der Waals”.

Techniques expérimentales

Sources laser

La plupart de nos expériences reponsent sur l’utilisation de lasers courant une large gamme spectrale, de l’infra-rouge au visible. Certains sont impulsionnels (femto-seconde) pour permettre une grande résolution temporelle (étude des transferts d’énergie, de la dynamique des électrons…), d’autre sont continus pour offrir la maielleure résolution spectrale.

Beaucoup d’entre eux font appel à des techniques d’optique non-linéaire, comme l’amplificateur paramétrique optique photographié sur l’image ci-contre.

Principaux sujets d’étude

L’objet de mes recherches concerne l’interaction lumière-matière et ses limites ultimes où un photon unique échange de l’énergie avec un état quantique élecronique. Cette interaction est exaltée grâce à diverses techniques photoniques (telles que les micro-cavités fibrées). Les états électroniques sont obtenus sur des systèmes artificiels (des nanostructures) qui décuplent la force de l’interaction et dont les paramètres caractéristiques peuvent être ajustés à volonté en contrôlant la forme et la composition de la nano-structure.

Enseignement

Enseignements actuels :

  • Nano-photonique (cours, M1, FIP)
  • Introduction à la physique des solides (cours + TD, L3)
  • Physique quantique (TD, L3)
  • Electron et phonons dans les nano-structures (cours, M2 DQ)
  • Optique ondulatoire (TD+ TP, L3 EIDD)
  • Préparation au CAPES de physique-chimie (cours + TD)
  • Préparation à l’agrégation interne de physique-chimie (cours + TP)

Participations à des jurys d’enseignement :

  • Concours d’entrée à l’ENS
  • Agrégation externe de sciences physiques, option physique (2011-2015)